Polino
Lv 5
Polino realizada en Actualités et événementsÉvénements · hace 9 años

Quelle était l'opinion des français lors du renversemement du Shah d'iran en 1979?

Quelle était l'opinion des français de cet évenement en général, et l'opinion des médias en particulier?

Aujourd'hui, on s'offusque de la République Islamique, mais il y avait des français critiquant le départ de Khomenei depuis la France? Ou cette action était elle salué comme une victoire de la "liberté" et autres discours dythirambique lénifiant?

5 respuestas

Calificación
  • Eldann
    Lv 6
    hace 9 años
    Respuesta favorita

    Tu dois bien imaginer que, comme sur tous les sujets, "les français" n'avaient pas, globalement, une seule opinion.

    La plupart des français s'en foutaient. La grande bourgeoisie était plutôt favorable à Mohammad Reza Pahlavi, ainsi qu'une partie de la droite. La gauche modérée était mollement en faveur de Khomeiny, sans bien comprendre qui il était.

    L'extrême gauche était radicalement contre le Shah, stupidement convaincue que la révolution était menée par les "moudjahidines du peuple" et regardait les religieux avec mépris, comme des supplétifs de la révolution en marche. Eux non plus ne comprenaient rien mais ne voyaient la situation qu'au travers du filtre déformant de la haine farouche qu'ils vouaient à cet "ignoble dictateur".

    Je me souviens personnellement d'avoir vu et entendu Alain Krivine, lors d'un (rarissime) meeting commun de LO + LCR (avec peut-être aussi l'OCI) à la Mutualité, déclarer après la tentative d'assassinat contre Shapour Bakhtiar dont les politiciens français s'étaient émus unanimement, devant une foule de militants survoltés, "qu'on n'en avait rien à foutre que cette pourriture se fasse assassiner et que ce n'était qu'un juste retour des choses" (ou quelque chose de très très approchant).

    Quant au gouvernement français de l'époque, pour ce qu'en a su le grand public, il s'est contenté d'appliquer ses principes républicains de droit d'asile, en accordant le statut de réfugié politique à Khomeiny et quelques autres opposants au régime du Shah (plus volontiers aux religieux et aux intellectuels modérés qu'aux militants d'extrême gauche, bien évidemment).

    Fuente(s): Ma mémoire (ou ce qu'il en reste).
  • hace 9 años

    Encore une fois les coteries se sont emballées pour un sujet qu'elles ne comprenaient pas au nom d'un angélisme utopique mais CA nous étions aussi en période du président Carter, la "real politique " n'était pas son truc et les crimes de la savak oh combien vilipendés à l'époque ne sont désormais que de bien légères exactions à coté de celle des gardiens de la révolution et la révolution blanche (enseignement des femmes dans tout le pays) est révolue pour longtemps

    il y a pourtant eu des mises en garde mais on n'aime pas en général les cassandres

    Fuente(s): journeaux et lectures de l'époque et fréquentation d'iraniens à l'époque
  • lulu
    Lv 7
    hace 9 años

    Je crois qu'en fait nous n'avons rien compris à ce qui se tramait.

    Si nous avions pu imaginer que Khomeini allait conduire son peuple vers une guerre qui a causé plus d'un million de morts, jamais je pense il n'aurait été accueilli à Neauphle-le-Château.

    Ceci dit le Shah et son épouse disposaient d'une certaine cote d'amour à l'époque. Le faste des fêtes de Persépolis avait marqué, même si tout le monde avait entendu parler de la Savak.

  • hace 9 años

    Consternation de voir qu'un monarque démocratique se faisait balayer par son peuple pour mettre un religieux à sa place .

    Nous voyons aujourd'hui ou cela a amener ses peuples qui ont préférer l'aventurisme religieux ou idéologique à la véritable démocratie .

    Et ce n'est pas finit avec la Syrie ou nous allons aller de surprises en surprises .

    Nous occidentaux ne comprendrons jamais riens au ,raisonnement des peuples d'orient et particulièrement des musulmans .

    Pas plus qu'eux ne comprennent ce que veut dire le mot démocratie.

    Deux mondes nous séparent;

  • ¿Qué te parecen las respuestas? Puedes iniciar sesión para votar la respuesta.
  • Anónimo
    hace 9 años

    les bien pensants de goche toujours naifs et ignorants applaudissaient plus ou moins la chute du méchant shah...

    les conservateurs se méfiaient du régime khomeiniste,mais ne pouvaient évidemment rien pour l'empêcher.

¿Aún tienes preguntas? Pregunta ahora y obtén respuestas.