L'affaire du sang contaminé, que s'est il passé au juste?

On l'évoque de temps en temps, mais je ne sais pas (je n'étais pas né) de quoi il en tient et en quoi le gouvernement de l'époque était responsable.

Si quelqu'un peut éclairer ma lanterne! Merci

6 respuestas

Calificación
  • hace 7 años
    Respuesta favorita

    Fabius avait déjà de bons copains.

  • hace 7 años

    Au milieu des années 80, on n'avait pas de test fiable pour détecter si les dons du sang étaient ou non contaminé par certaines infections (VIH par ex). Les médecins consultés ont émis un avis prônant soit de chauffer les poches de sang, soient de les jeter... Comme les risques étaient faibles (le SIDA ne concernait OFFICIELLEMENT à l'époque que qq centaines de personnes en France), que les coûts de traitement étaient élevés, et que les stocks étaient au plus bas, de garder les dons du sang tels quels...

    Malheureusement certaines poches étaient contaminées et des personnes transfusées se sont retrouvées infectées.

    Un procès a eu lieu, à la demande des familles... La négligence du ministère de la santé et de certains médecins était flagrante... Au vu des conséquences, pas mal auraient pu écoper de qq mois ou années de prison ou de radiation de l'ordre des médecins... Mais certains parents ont voulu à tout prix (et contre l'avis de TOUS leurs avocats) requalifier les faits de "négligence ayant entraîné la mort involontairement" à "empoisonnement volontaire" (et donc avec l'intention de tuer) de façon à demander des peines de prisons plus lourdes, médiatiser le procès et éventuellement obtenir des dédommagements plus importants.

    Les avocats de la défense ont facilement démontrés que les ministère de la santé n'avait pas volontairement assassiné les victimes vu que les médecins et ministres accusés ne connaissaient même pas les victimes..., et une bonne partie des accusés ont été acquitté... c'est le cas de Fabius par exemple, qui a toujours reconnu sa responsabilité, mais n'a jamais pu être accusé de meurtre (alors qu'il aurait pu facilement être accusé de négligence ayant entraîné la mort et voir sa carrière politique brisée à tout jamais). Comme on ne peut pas être jugé deux fois pour les mêmes faits, il ne sera plus jamais inquiété.

    L'opinion publique (dans son ignorance de la justice) n'a pas compris le jugement. Les médias se sont contenté de parler des pauvres familles des victimes, sans parler de ces mêmes familles qui pour certaines se sont elles mêmes tirées un balle dans le pied en intentant un procès qu'elles n'avaient rigoureusement AUCUNE chance de gagner...

  • edi
    Lv 7
    hace 7 años

    Dans les années 80 y a plein de choses qu'"on ne savait pas sur le sida : les politiques de l'époque étaient conseillés par les médecins et professeurs de médecine qui ne maitrisaient pas le sujet comme aujourd'hui. La droite à l'époque dans l'opposition a bien essayé de faire porter le chapeau au pouvoir en place en vain.....

  • hace 7 años

    Faux ! Ils connaissaient les risques, quand ils ont décidés de transfuser les malades avec des poches de sang non chauffé. C' est tout simplement une affaire de fric, à l époque de l' affaire du sang contaminé ils savaient qu' il fallait chauffer le sang, mais il y avait une réserve de sang qui n' avait pas été chauffé, elle devait être détruite ce qu'ils n' ont pas fait.

  • ¿Qué te parecen las respuestas? Puedes iniciar sesión para votar la respuesta.
  • Mr.x
    Lv 6
    hace 7 años

    au début des années 80 personnes ne savait et tout le monde faisaient confiance aux grand experts du monde médical

  • hace 7 años

    Faudrait poser surtout la question : comment Fabius s'en est sorti....

    En avril 1991, la journaliste Anne-Marie Casteret publie dans l'hebdomadaire L'Événement du Jeudi un article prouvant que le Centre national de transfusion sanguine (CNTS) a sciemment distribué à des hémophiles, de 1984 à la fin de l'année 1985, des produits sanguins dont certains étaient contaminés par le virus du sida.

    L'ancien Premier ministre socialiste Laurent Fabius et les anciens ministres socialistes Georgina Dufoix et Edmond Hervé ont comparu du 9 février au 2 mars 1999 devant la Cour de justice de la République pour « homicide involontaire ». Cette cour a rendu son verdict par un arrêt qui innocente Georgina Dufoix et Laurent Fabius :

    « La Cour,

    Rejette les conclusions déposées le 23 février 1999 par Maître Maisonneuve et Maître Welzer pour Edmond Hervé, les conclusions déposées le 25 février par Maître Cahen pour Georgina Dufoix, ainsi que les conclusions déposées le même jour par Maître Maisonneuve et Maître Welzer pour Edmond Hervé ;

    Déclare non constitués, à la charge de Laurent Fabius et de Georgina Dufoix, les délits qui leur sont reprochés, d'atteintes involontaires à la vie ou à l'intégrité physique des personnes »

    ça craint de savoir qu'il est ministre de nouveau....

¿Aún tienes preguntas? Pregunta ahora y obtén respuestas.